Restaurateur de voitures anciennes - Claude Bretagnolle




 

Préparation pour la peinture des fileta sur une Renault NN de 1927
Préparation pour la peinture des fileta sur une Renault NN de 1927
En 1979, M. Claude Bretagnolle a repris l'atelier familial.

Depuis il remet en état des véhicules de collection en utilisant  les techniques traditionnelles : le travail est effectué essentiellement à la main, d'après photos d'époque, maquettes, mannequins (gabarits) en bois ou en métal pour le contrôle de l'exactitude après emboutissage, retreint, planage, soudure. Les seules machines utilisées, hors les postes de soudure, sont la plieuse, la cintreuse et le martinet servant à planer.

L'utilisation de nouvelles technologies a permis une adaptation des pratiques, comme par exemple dans la carrosserie-collision, l'arrivée du laser pour le contrôle des soubassements, la soudure MIG (Métal Inerte Gaz) et TIG (Tungstène Inerte Gaz). L'intégration de l'impact environnemental des matériaux utilisés a conduit à privilégier les peintures et les vernis à l'eau sans solvant.

Les principales techniques utilisées sont :
  • L'emboutissage se fait à l'aide de maillets ou de marteaux à emboutir, soit dans une salière (bloc de bois creusé) soit sur un sac de cuir rempli de sable afin de donner par déformation, en partant de la partie la plus profonde puis en allant vers l'extérieur, les formes désirées.
  • Le retreint est l'opération la plus délicate car aucune erreur n'est pardonnée, ce qui implique de définir avec précision la partie neutre où l'on ne doit pas taper puis, par déplacement des molécules de matière vers les extérieurs, s'approcher le plus possible de la forme demandée tout en gardant une marge de sécurité. Si cette opération n'est pas rigoureuse, la pièce est malheureusement inutilisable et demande son renouvellement contrairement à l'emboutissage qui permet certains rattrapages d'erreurs.
  • Le planage est la dernière opération qui donne à la pièce sa forme et son aspect définitifs et sa dureté par écrouissage. Cette opération se fait à l'aide de marteaux (postillon, botte, marteau à planer dit "boucau") à coups portants sur des tas de diverses formes ou à l'aide du martinet.
  • La soudure oxyacétilénique se fait sans métal d'apport. Un ajustage des éléments  à assembler doit être parfait..
  • Le MIG et le TIG sont des soudures avec métal d'apports et ne permettent pas de planer les pièces soudées. Par contre elles limitent les déformations contrairement au chalumeau.

Claude Bretagnolle a la médaille d'Argent de Meilleur Ouvrier de France.

Il est nominé pour le trophée Trésor Vivant de l'Artisanat, Promotion Saint Jean Bosco.

 

Carrosserie Bretagnolle
M. Claude Bretagnolle

ZI La Gane Lachaud
19140 Uzerche

05 55 97 11 90
claude.bretagnolle@orange.fr


  



Trésors Vivants de l'Artisanat - Promotion Mont Saint Michel | Trésors Vivants de l'Artisanat - Promotion Faubourg saint Antoine | Trésors Vivants de l'Artisanat Promotion - Saint Éloi | Trésor Vivant de l'Artisanat - Promotion Saint Jean Bosco


Suivez Cigale TV sur Facebook
Derniers tweets
Dans la Boucherie Française de mai 2017 https://t.co/JwikIx393q https://t.co/2thm915wrO
Lundi 15 Mai - 16:07
Glissez votre pub dans le calendrier éditorial 2017: Boucherie TV diffuse des campagnes de spots qui collent à... https://t.co/85xpyjjVQq
Mercredi 25 Janvier - 16:13